Géraldine Delaye, secrétaire départementale du syndicat enseignant FSU dans le Bas-Rhin, est l’invitée de France Bleu Alsace mercredi 1er septembre, jour de pré-rentrée – voir ici.

Près de 24.000 enseignants alsaciens retrouvent le chemin de leur école, collège ou lycée en ce mercredi 1er septembre, pour la pré-rentrée. Le Covid occupe encore la part belle dans les discussions.

Enseignante en primaire, et secrétaire départementale du syndicat enseignant FSU dans le Bas-Rhin, Géraldine Delaye appréhende une flambée des cas dans les écoles : “Le fait qu’il n’y ait plus de limitation dans les brassages, par exemple dans les cantines, on se demande si on ne va pas se retrouver avec des classes fermées rapidement”. En primaire, une classe fermera dès le premier cas de Covid.

Dans le secondaire, les élèves non-vaccinés devront rester à la maison en cas de cas positif dans la classe, les élèves vaccinés pourront assister au cours en présentiel. “Ces jeunes ont déjà eu deux années très compliquées. Est-ce qu’on se dirige encore vers une années à trou ?”, explique Géraldine Delaye.

Le syndicat FSU plaide pour des recrutements d’enseignants : “Que ce soit en primaire, au collège et au lycée, il y a un manque cruel de remplaçants”.