Le SNUTER  alerte sur un projet d’arrêté permettant d’exercer auprès des jeunes enfants après seulement 120h de formation, cassant ainsi les métiers de la petite enfance.

Dans un communiqué commun du 16 mars 2022, la ministre déléguée à l’insertion et le secrétaire d’Etat à l’enfance ont annoncé la mise en place d’un dispositif de promotion
des métiers de la petite enfance auprès des personnes privées d’emploi ou en insertion. Ce dispositif s’est traduit par un projet d’arrêté permettant aux personnes «motivées », après 120 heures seulement de formation, d’exercer en structure d’accueil du jeune enfant.

Tract Petite enfance - SNUTER-FSU - Juin 2022 (1)