L’attaque contre les corps des PSY-EN, assistantes sociales, infirmières et médecins scolaires s’accélère. Alors que les recrutements sont très insuffisants, la Cour des Comptes a publié un rapport alarmant.

Il propose d’augmenter leurs horaires de travail et leurs secteurs, de réécrire leurs missions, de soumettre leur travail à un « conseil de santé scolaire » piloté par des experts bien plus près de l’ARS que de l’école !

Ce rapport intitulé “Les médecins et les personnels de santé scolaire” préconise d’englober ces personnels dans un service de santé scolaire regroupant les 20 000 postes de médecins, assistantes sociales et infirmières, détruisant les 3 services existants au sein de l’Education Nationale.

Ainsi, regroupés dans un service de santé unique, ces personnels seraient prêts pour un transfert aux départements souhaité par le gouvernement pour des raisons d’économies budgétaires. Ils perdraient alors leur statut de Fonctionnaires d’Etat sans avoir la certitude d’être tous “repris” par les départements. Qu’adviendra-t-il pour ces derniers ?

La FSU et ses syndicats resteront mobilisés avec les personnels pour empêcher ce projet.