Le président Macron était à Marseille le 02.09.21. Il annonce des écoles laboratoires dans lesquelles les enseignants seraient recrutés par les directeurs. Cela illustre une volonté politique présente depuis le début du quinquennat, qui tend à donner aux directeurs une autorité hiérarchique sur leurs collègues, à rebours de ce que demandent les enseignants, qui se sont mobilisés à plusieurs reprises à ce sujet.

Emmanuel Macron  instrumentalise la situation marseillaise pour imposer des orientations en matière de politique éducative qui font éclater les cadres communs, cherchent à mettre les personnels en concurrence les uns avec les autres. Ces annonces font figure de premier discours programmatique à moins d’un an de la présidentielle.

La FSU 13 a aussitôt réagi, opposant aux dessins du chef de l’Etat une ambition forte pour l’Ecole et les services publics.

Communiqué_FSU13_02.09.21